Comment aider une femme enceinte fumeuse à arrêter de fumer ?

L’attente d’un enfant peut-être une motivation forte pour arrêter de fumer.
Les changements hormonaux provoquent divers effets bénéfiques dont un effet antidépresseur qui peut faciliter le sevrage.

Grossesse ou tabac, il faut choisir !

Grossesse ou tabac ?
Pas toujours facile de choisir et pour un grand nombre
de femmes enceintes ça reste Grossesse et tabac !
Photo-Kristina-Servant

  • Arrêter de fumer ne consiste pas seulement à écraser votre dernière cigarette.
  • Arrêter de fumer est un bouleversement important de votre mode de vie.
  • La grossesse et l’arrivée d’un enfant est un autre bouleversement important de votre mode de vie.
  • Arrêter de fumer chez la femme enceinte ne semble pas entrainer de prise de poids supplémentaire.

Voilà de bon arguments pour comprendre que la grossesse peut devenir un moment privilégié pour arrêter de fumer.

Quelles stratégies adopter pour arrêter de fumer pour une femme enceinte ?

  • En première approche, les Thérapies Comportementales et Cognitives sont les plus indiquées pour apprendre à défumer, pour déprogrammer la fumeuse.
  • Les produits tels Zyban® et Champix® sont formellement contre-indiqués chez la femme enceinte.
  • En deuxième intention, les produits nicotinés oraux et plus spécialement l’inhaleur permettent de calmer un besoin fort de nicotine.
  • Le patch est à éviter dans la mesure du possible.
    Le fœtus baigne dans un liquide amniotique fortement dosé en nicotine, très déconseillé à certains moments de son développement.
  • S’il n’est pas possible d’éviter le patch, il est indispensable d’être suivie dans son sevrage par un tabacologue.
  • Un patch ne doit jamais être conservé la nuit chez une femme enceinte.

Le rôle du tabacologue est essentiel pour établir un climat de confiance.

  • La femme enceinte doit se sentir comprise, aidée et non culpabilisée.
  • Par ces échanges privilégiés, la femme enceinte comprendra le mécanisme complexe de son tabagisme.
  • Elle pourra mettre en place des stratégies adaptées à son profil de fumeuse pour résister aux tentations.
  • La perspective d’un sevrage accessible et adapté à votre état, d’un enfant sain sont des éléments motivants pour comprendre qu’un tabacologue est là pour vous aider à mieux profiter de la vie.
  • Quelle fierté pour un couple de fumeurs de s’arrêter de fumer à deux, pour créer un petit être sain.

Tabac après la naissance

  • Dans les 2 à 6mois suivant l’accouchement, 50% des femmes qui ont arrêté de fumer ont repris leur tabagisme.
  • A 1 an, 75% de ces nouvelles mères, se sont remises à fumer.

Certaines étapes nécessitent de préparer des stratégies adaptées avec votre tabacologue :

  • La fin de l’allaitement
  • le stress de la naissance
  • le retour à l’activité professionnelle sont autant de situations à anticiper.

Si le travail de déprogrammation, de défume a été bien mené, il n’y aura pas de reprise, ex-fumeuse, vous aurez tourné la page, vous serez passée à autre chose.

Toutes les ex-fumeuses et fumeurs qui ont vraiment tourné la page, ne voudraient pour rien au monde connaître à nouveau l’enfer du tabac et de la gestion des stocks de cigarettes.

La vrai liberté d’élever un enfant sain est une joie indéfinissable.
Et l’économie réalisée sur le tabac vous permettra de choyer votre nouveau venu sans vous restreindre sur quoi que ce soit…
Sympa, non ?

2 reflexions sur “Comment aider une femme enceinte fumeuse à arrêter de fumer ?

  1. Pingback: Comment aider une femme enceinte fumeuse à arrêter de fumer ? | Devenir non-fumeur ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désirez-vous réussir à vous libérer du tabac sans effort?
Avec l'aide d'un tabacologue diplômé de la faculté de médecine Paris VII
Répondez à 5 courtes questions et je vous envoie gratuitement mes premiers conseils