Arrêter de fumer sans risquer de grossir

Cliquez pour découvrir un extrait du livre que je viens de publier :

Arrêter de fumer sans risquer de grossir, une bien belle aventure personnelle qui vous donnera beaucoup de fierté et de confiance en vous !

Peut-être, découvrez-vous ce site en pensant qu’en arrêtant de fumer, vous allez devoir vous priver du plaisir de fumer.

Si c’est ce que vous pensez aujourd’hui, c’est que vous ne vous rendez pas encore compte de la chance qui s’offre à vous de démarrer une nouvelle vie de liberté !

Arrêter de fumer sans risquer de grossir
Arrêter de fumer sans risquer de grossir, une belle aventure à votre portée !

Arrêter de fumer ne vous prive de rien, et en plus vous fait faire des économies !

Des économies financières bien entendu !

Mais vous allez vous économiser, vous !

Vous allez économiser vos forces, prendre soin de votre corps sur le long terme !

Et ne l’oubliez pas, notre corps, c’est notre véhicule pour la vie !

Autant bien l’entretenir !

Et en plus de tout ça, vous retrouvez votre liberté !

Plus besoin de répondre aux ordres du tabac !

Plus besoin de sortir sous la pluie, en fumer une, parce que votre cerveau le réclame !

Soyez honnète !

Quand vous dites « J’ai envie de fumer ! », vous n’avez pas le choix !

Votre cerveau vous impose de fumer !

Arrêter de fumer, c’est retrouver sa liberté de faire ce que l’on veut, quand on veut !

C’est avoir ses deux mains libres !

Fumer vous modifie en profondeur

Soumis au tabagisme, votre organisme fonctionne anormalement.

Votre première cigarette avait probablement un goût affreux et vous a certainement fait tousser.

En faisant l’effort de continuer à fumer, la fumée du tabac a insensibilisé votre gorge.

Votre goût s’est altéré, votre odorat également.

La cigarette est devenue plus acceptable.

Sans vous en rendre compte, ce goût, et cet odorat, modifiés vous ont poussé à modifier votre façon de vous alimenter.

Pour retrouver de la saveur, vous mangez plus gras et plus salé.

Mais, ce n’est pas tout.

En continuant à fumer, vous vous intoxiquez au CO, au monoxyde de carbone.

Le CO est ce gaz produit par des appareils de chauffage mal réglés provoquant chaque année des décès.

Émile Zola est mort asphyxié au monoxyde de carbone.

Le monoxyde de carbone est ce gaz incolore, inodore prenant la place de l’oxygène sur vos globules rouges.

En manquant d’oxygène, votre organisme peine et doit consommer plus d’énergie pour effectuer le même travail.

Votre tabagisme vous oblige à manger plus salé, plus gras et souvent en plus grande quantité qu’un non-fumeur, malgré l’effet coupe faim de la nicotine.

Si vous ne modifiez rien, en arrêtant de fumer, sur un plan alimentaire, vous pouvez vous retrouvez chaque jour avec un excédent de 500 kcal, soit un kilo de plus toutes les trois semaines.

Certaines personnes corrigent le tir de façon naturelle et ne prennent pas de poids.

Certaines même, maigrissent à l’arrêt du tabac, 12 % environ.

Ce sont des personnes heureuses d’arrêter de fumer.

Elles n’ont pas la sensation de se priver d’un plaisir.

Elles voient au contraire le bonheur de se retrouver libres, débarrassées de l’enfer du tabagisme.

Arrêter de fumer sans risquer de grossir, ça se prépare !

Le programme Libre Sans Tabac est simple et logique.

Vous devez comprendre qu’en arrêtant de fumer, pendant quelques semaines, votre corps doit s’adapter et fonctionner différemment sans tabac.

C’est un changement important.

Le contrôle de votre alimentation est prépondérant pour arriver à vous libérer du tabac sans prendre de poids.

Il n’est pas question de vous priver de nourriture, mais de profiter de cette période de transition pour revenir à une alimentation plus saine, plus naturelle et d’en profiter pour vous débarrasser des plus mauvaises habitudes imposées par l’industrie agro-alimentaire.

Une fois cette période de transition passée, vous pourrez revenir à une alimentation plus proche de vos goût naturels.

En parallèle de cette modification de l’alimentation, vous vous préparez à arrêter de fumer.

Un bon arrêt se prépare

Un bon arrêt se prépare, comme on se prépare à courir un marathon.

Pour réussir un marathon, la préparation physique compte énormément.

Mais sans un bon mental, vous n’y arriverez pas.

Il en est de même avec le tabac.

La réussite tient à votre mental.

Ce n’est pas une question de volonté.

C’est une nouvelle façon d’aborder la vie, ses plaisirs, ses difficultés, sans le tabac.

Si l’aventure vous tente, c’est parti !

Pour le prix d’un paquet de clope, vous pouvez avoir le plan exacte des choses à mettre en place !

J’ai résumé ça dans mon livre affiché en haut de la page « Arrêtez de fumer en 31 jours sans craindre de grossir !

Et vous, où en êtes-vous sur le chemin de l’arrêt ?
Pensez-vous pouvoir arrêter de fumer sans risquer de grossir ?
Dites-le moi en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
1
Bonjour,
comment puis-je vous être utile ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Patrick Louiche.