Qu’est-ce que « La dépendance » au tabac ?

Cliquez pour découvrir un extrait du livre que je viens de publier :

Aujourd’hui, les mécanismes de la dépendance, que ce soit une dépendance au tabac, une dépendance à la nicotine, une dépendance à l’alcool, ou à tout autre produit addictif, sont bien connus, ce qui permet de mettre en place des stratégies efficaces.

Libre sans tabac et la dépendance

La dépendance peut prendre bien des formes !

Définition de la dépendance

Tout se passe entre nos deux oreilles !
Pour bien comprendre le phénomène de la dépendance à un produit addictif, il faut comprendre les mécanismes du cerveau.

Le cerveau robot

Une partie spécialisée de notre cerveau nous décharge d’un grand nombre de contraintes quotidiennes.
Si nous devions penser à tout instant à réguler la température de notre corps, à respirer, à faire battre notre cœur, à régler finement notre tension artérielle, à augmenter notre rythme cardiaque lorsque nous montons l’escalier etc. , nous ne pourrions pas survivre.
Nous disposons donc un système, un régulateur, qui prend en charge automatiquement tout ce fonctionnement de base qu’on peut appeler cerveau “robot” .
C’est aussi simple que cela !

La dépendance à la cigarette = Erreur de programmation

Dans le cas d’une addiction, que se passe-t-il ?
Puisque c’est le sujet de ce site, observons les mécanisme de l’addiction au tabac.

À l’origine, nous n’avons pas de nicotine dans l’organisme.
À la première cigarette fumée, la nicotine est transportée par le sang, au cerveau.
De nouvelles informations atteignent le cerveau par l’intermédiaire des récepteurs nicotiniques.
En général, sans conséquence.

Fatal error ou la dépendance nicotinique

Le fait de fumer de nouvelles cigarettes, va très vite faire croire à notre régulateur, notre cerveau robot, qu’il faut absolument de la nicotine dans l’organisme pour survivre.
À partir de ce moment, notre cerveau robot va gérer le taux de nicotine dans le sang.
Exactement comme il gère le taux de sucre, le taux d’oxygène, la pression artérielle etc.

Dans ces fonctions notre régulateur, pas plus intelligent qu’un ordinateur, n’est pas capable de discernement.
Pour lui, le taux de nicotine est devenu aussi vital que le taux d’oxygène.
Chaque fois que ce taux baisse, le cerveau déclenche un signal qui vous pousse à fumer une nouvelle cigarette.

Dépendance et nicotine ?

La présence de nicotine est interprété par le cerveau comme un besoin vital !
Comprenez-vous maintenant pourquoi un fumeur a si peur d’arrêter de fumer ?
Car, c’est bien de peur dont-il s’agit !

Inconsciemment le fumeur ressent ce besoin de fumer comme vital.
Tenter de s’y soustraire parait aussi effrayant que de se priver d’oxygène !
Et portant combien de fumeur terminent leur vie, une bouteille d’oxygène dans la poche, à cause de la cigarette.
Douloureux réalité !

Si l’on ne prend pas au sérieux cet aspect peur dans l’addiction, il est difficile d’apporter au fumeur une aide efficace.
Vous voyez que nous sommes bien loin d’un simple problème de volonté !

Définition de la dépendance

Pour mieux comprendre la dépendance, reportez-vous à la définition de la dépendance selon l’OMS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Open chat
1
Bonjour,
comment puis-je vous être utile ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Patrick Louiche.