Prix du paquet de cigarettes – Marge du buraliste

Tout le monde connait le prix de son paquet de cigarettes préféré.
Mais savez-vous comment se répartissent les taxes, la tva sur le tabac, le prix du fabricant, la marge du buraliste ?

Cet article a été écrit le 8 novembre 2010. Je vais vérifier s’il y eu des changements pour le réactualiser.
De toute manière, à quelques décimales près, c’est la façon de calculer le prix d’un paquet de cigarettes.

La répartition des différents éléments qui composent le prix d’un paquet de cigarettes se détermine à partir de la classe de prix la plus demandée, soit dans notre exemple, un prix de 5,90€ (à partir du 8/11/2010). Cette donnée est fournie par la Commission Européenne « Taxation and Custom Union »
En prenant pour base un paquet de cigarettes d’un prix de vente total de 5,90 euros, les différents composants de ce prix de vente toutes taxes comprises se répartissent ainsi :

Marge du buraliste par rapport au prix du tabac.

Marge du buraliste par rapport au prix du tabac.
Document Patrick Louiche

Le fabricant détermine le prix de vente du tabac

Le prix de vente total d’un paquet de cigarettes est égal au prix hors taxes auquel s’ajoutent les différentes taxes.
Le fabricant définit le prix de vente total du paquet de cigarettes chez le détaillant soit, dans notre exemple 5,90 €.

Marge du buraliste

Combien gagne le buraliste ?

La marge du buraliste est calculée en appliquant un taux de 8,19 % sur le prix de vente total soit 5,90€ x 8,19 % = 0,48 €.
(5,30€ x 8,19 % = 0,43 € avant le 8/11/2010).

Droit de consommation

Le droit de consommation est calculé en appliquant un taux de 64 % au prix total de vente.
Droit de consommation = 5,90€ x 64 % = 3,78€.
(5,30€ x 64 % = 3,39€) avant augmentation 8 novembre 2010.
Le droit de consommation est constitué de deux éléments :
— l’assise spécifique ;
— l’assise proportionnelle.

 

TVA appliquée au tabac et à la cigarette

Une TVA d’un taux de 16,39 % est appliquée au prix total de vente soit :
5,90€ x 16,39 % = 0,97€
(5,30€ x 16,39 % = 0,87€ avant 8/11/2010).

Charge fiscale totale

La charge fiscale totale est égale à la somme du droit de consommation et de la TVA soit :
3,78€ + 0,97€ = 4,75€.
(3,39€ + 0,87€ = 4,26€ avant 8/11/2010).

Assise spécifique

L’assise spécifique se calcule en appliquant un taux de 7,50 % à la charge fiscale totale soit :
4,75€ x 7,50 % = 0,36€
(4,26€ x 7,50 % = 0,32€ avant 8/11/2010)

Assise proportionnelle

L’assise proportionnelle est définie par soustraction du montant de l’assise spécifique du droit de consommation soit :
3,78€ – 0,36€ = 3,42€
(3,39€ – 0,32€ = 3,07€ avant 8 novembre).

L’assise proportionnelle s’exprime en pourcentage et correspond au rapport du montant de l’assise proportionnelle sur le prix de vente total soit :
3,42€ / 5,90€ = 58%
(3,07€ / 5,30€ = 57,9 % avant 8/11/2010)

Part du fabricant de tabac et cigarettes

La part du fabricant est égale au prix de vente du paquet déduit de la part du détaillant et de la charge fiscale totale soit :
5,90€ – (0,48€ + 4,75€) = 0,67
(5,30€ – (0,43€ + 4,26€) = 0,61€ avant 8/11/2010).

Prix des autres paquets de cigarettes

La détermination du prix des autres paquets de cigarettes s’établit en suivant le même raisonnement.
Seul le montant de l’assise spécifique calculé précédemment est appliqué forfaitairement à tous les autres paquets de cigarettes, soit, 0,36€.

Prix hors taxes d’un paquet de cigarettes

Le prix hors taxe du paquet de cigarettes est égal à la somme du prix perçu par le fabricant et de la part reversée au détaillant soit :
0,67€ + 0,48€ = 1,15€
(0,61€ + 0,43€ = 1,04€ avant 8/11/2010).

Le droit de consommation est défini par le code général des impôts à 64 % du prix de vente

Combien vous coûte le tabac

Maintenant que vous savez comment est calculé le prix d’un paquet de cigarette ou un paquet de tabac, avez-vous une idée précise de la part du tabac dans votre budget ?

Le calcul du coût de votre tabagisme a été évalué en fonction de votre consommation.
Comme vous pourrez le constater, en suivant se lien, s’empoisonner et détruire sa santé coûte cher, très cher !

Combien le tabac rapporte à l’État

Certains fumeurs se donnent bonne conscience, sous prétexte qu’ils remplissent les caisses de l’État.

Pour faire simple, lorsque l’État perçoit 100 en taxes sur les ventes du tabac, le tabagisme coûte 313 au pays (maladie, incendies, arrêts de travail etc)…
Cherchez l’erreur !

Il est vrai qu’une partie des coûts engendrés par le tabagisme sont « amortis » par la sécurité sociale et les assurances complémentaires.

Le tabagisme est un problème majeur de société.

 

Connaissiez-vous cette façon de calculer le prix d’un paquet de cigarettes ?
Qu’en pensez-vous ?
Exprimez-vous en laissant un commentaire.

37 reflexions sur “Prix du paquet de cigarettes – Marge du buraliste

  1. Sane

    Parlez de ce que vous connaissez… Le buraliste touche depuis 2017, 7,5% de commissions sur le tabac. Mais le CA d’un buraliste sur le tabac représente aujourd’hui 45% à 60% des ventes, le buraliste vend aussi des journaux, des boissons, des jeux, des timbres poste ou fiscaux et fait même relais poste… Arrêter de stigmatiser des gens qui rendent service à la population et qui bossent avec des amplitudes horaires dont personne ne veut et tout cela pour engraisser l’état, c’est à dire tout notre système social y compris la Sécu.

    1. Patrick Auteur de l'article

      Cet article a été publié le… 2 octobre 2012 à 11 h 46 !
      Ca a pu changer en 2017…
      Je vais revoir le sujet pour l’actualiser… mais je ne n’y dis pas que des …neries, loin de là !
      A la louche, même à 60% du CA, c’est toujours rentable et les augmentations du tabac loin de vous nuire, vous profitent confortablement contrairement à ce que vous aimez faire croire en manifestant dans la rue (sauf les frontaliers, mais ils ne sont pas légions et en plus les primes obtenues sont dispensées à tous, frontaliers ou pas !)
      Non, je ne suis pas disposé à pleurer sur votre sort.
      Vous disposez d’une rente de situation protégée de la concurrence.
      Il faut bien des bureaux de tabac puisqu’il y a des consommateurs…
      Personnellement, je ne pourrais pas tirer mes ressources de la vente d’un produit aussi nocif pour la santé.

  2. bataille

    moi ce qui me sidère , c’est la part du fabriquant de 61 centimes qui est infime par rapport aux taxe , en fait le cout de fabrication d’un paquet de cigarette doit être ridicule , ont comprend mieux pourquoi dans certains pays le prix d’un paquet et de moins d’un euro ce qui explique que beaucoup de gens du tiers monde fume

    ce que je pense c’est que les cigarettiers n’en ont plus rien à faire de l’occident avec ces lois antitabac qui ne servent à rien , sauf à enrichir l’état avec la hausse des taxes

    leurs nouveaux marchés c’est les pays en vois de développement , ou il y a aucune politique antitabac

    1. Patrick Auteur de l'article

      Et oui, Vincent, vous avez tout compris !
      Ils prévoient la quasi disparition du tabac en Europe/USA dans les 20 à 30 prochaines années.
      Ils se focalisent sur les marchés à fort potentiel et niveau d’instruction faible…
      Car plus le niveau d’instruction s’élève, plus il est facile (disons moins difficile !!!) de faire comprendre que le tabac est un piège à cons !
      … oui, c’est vrai, faut pas le dire comme ça, ça peut froisser des susceptibilités !

  3. Aurelie

    Bonjour,
    La réglementation s’applique t-elle également sur la vente de tabac à chicha? Le buraliste peut-il appliquer le prix qu’il souhaite sur la vente de ce type de tabac?
    Je suis consommatrice de tabac à chicha et j’ai vu des prix différents appliqués d’un buraliste à l’autre. J’en ai parlé à l’un d’eux qui m’a répondu que ce n’était pas légal et de le dennoncer.
    Merci pour votre réponse.

    1. Patrick Auteur de l'article

      Sincèrement, je n’entre pas dans ces comptes d’apothicaires de vendeurs de mort !
      Comme bien d’autres, vous êtes prête à dépenser des fortunes à vous pourrir la santé, mais au juste prix !

  4. Thibault

    Bonjour,

    Je propose à tout les fumeurs de faire comme moi, c’est à dire d’arrêter de fumer pour mettre la pagaille à notre gouvernement.

    Le tabac est un impôt qui rapporte beaucoup d’argent à l’état du fait simplement qu’un fumeur a une espérance de vie de moins dix ans par rapport à un non fumeur.
    On sait que les dix dernières années de vie d’un non fumeur sont les plus cher pour la sécurité sociale donc mourir dix ans plus tôt d’une maladie liée au tabac qui vous emporte rapidement est un gain énorme pour l’état en plus des taxes que rapportent les cigarettes…

    Le bénéfice taxe santé est bénéfique pour l’état donc ils n’interdiront jamais la vente de la rente du tabac.
    Augmenter les cigarettes progressivement à 10€ d’ici 2020 n’aura pas d’impacte sur le nombre de fumeurs.
    Si vraiment l’état aurait voulu faire baisser le nombre de fumeur ils auraient mis le paquet de cigarette à 10€ d’un seul coup.
    Donc ça prouve encore une fois que cette augmentation c’est pour renflouer les caisses de l’état.

    C’est le même principe que pour l’essence, l’état n’investira jamais vraiment dans l’électrique tant que la rente du pétrole rapporte autant par contre les taxes de l’essences ne feront qu’augmenter.

    Depuis l’euro tout les prix sont multipliés par 7, on nous dit que ce n’est pas vrai: d’ici 2020 le paquet sera à 10€ soit 6,55957 fois plus cher que mon paquet à 10 francs de l’époque.
    Mon salaire n’a jamais été multiplié par 7 par contre les plus riches ont multipliés leurs fortunes par 7 depuis l’euro…

    Cordialement.

    1. Patrick Auteur de l'article

      Bonjour Thibault,
      et si vous arrêtiez de fumer, sans rancoeur, sans calculs oiseux, juste pour votre santé, votre bien-être… et la bonne santé de votre porte-feuille !
      Bien sûr que tout le monde en croque : L’état, le buraliste, les producteurs de tabac, les pharmaciens, les labos, avec les produits à la nicotine, les fabricants de cigarettes électriques, etc…
      MAIS PERSONNE NE VOUS OBLIGE A Y CONTRIBUER !!!
      Le plus drôle, c’est que la plupart des fumeurs renâclent à payer des séances chez le tabacologue alors qu’ils versent allègrement 2 à 3000€ par an pour se pourrir la santé !
      Marrant, non ?

  5. Rolle

    Bjr

    Le tabac est un poison des tas d études le prouvent
    L état autorisé la vente de ce poison

    Dans le cas où je suis malade parce j ai une ce poison je devrais avoir le droit d attaquer l état en justice pour avoir vendu ce poison

    Cordialement

    1. Patrick Auteur de l'article

      Personne ne vous a jamais obligé à en consommer !
      Vous êtes bien informé, vous dites vous même que c’est du poison.
      Alors, pourquoi continuer ?

  6. Pingback: L’influence de la société sur notre habitude à fumer – Libre ou Pas

  7. Sylvain

    Bonjour,

    Vos remarques sur le coût social du tabac (le tabac coûterait à la société plus de trois fois ce qu’il rapporte) m’ont étonné. J’ai fait le tours des études disponibles sur Google Scholar et leur conclusion devraient vous étonner à votre tour.

    Selon celles-ci, le tabagisme aurait un coût social … négatif. Les surcoût médicaux – s’il y en a – seraient largement compensés par les mois de retraites qui ne seront jamais perçus.

    Dans The Social Cost of Smoking (http://www.nber.org/chapters/c11584.pdf), les auteurs concluent que les fumeurs épargnent des centaine de milliards à la sécurité sociale américaine (soit de 10 000 à 20 000 $ chacun).

    Dans Environmental Economics and the Social Cost of Smoking, l’auteur conclut que rien ne justifie, économiquement parlant, la taxe sur le tabac et même sa réglementation. (http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1465-7287.1991.tb00321.x/abstract – pdf facile à trouver en ligne).

    Dans Cigarette Taxation and the Social Consequences of Smoking, les auteurs conclut que les taxes sur le tabacs compensent largement les coûts sociaux induits par celui-ci (http://www.nber.org/papers/w4891).

    Dans Social Cost of Smoking in Switzerland, les auteurs conclut que le coût social annuel du tabac en Suisse est de 409 millions de CHF alors que les revenus sur le tabac sont de 1 332,9 millons de CHF. (http://www2.unine.ch/repository/default/content/sites/irene/files/shared/documents/TEXTES/TABAC-abstract.pdf)

    Bref, selon ces études, et en ne tenant pas compte des coûts humains (perdre un proche trop tôt est un drame), les fumeurs rapportent plus qu’ils ne coûtent à la société.

    Pourquoi lisons-nous l’inverse dans les journaux ? Il s’agit peut-être de cette bonne vieille tactique consistant à stigmatiser pour mieux taxer (Amazon, Google et cie en font les frais depuis un moment.)

    1. Patrick Auteur de l'article

      Eternel débat !
      Sûr que le fumeur idéal est celui qui :

      • depuis l’âge de 18 ans fume ses 2 paquets par jour
      • n’est jamais malade
      • et quitte brutalement notre monde, foudroyé d’une crise cardiaque ou un AVC, la veille du pôt de départ à la retraite !

      Mais tous n’ont pas cette délicatesse !

      1. Sylvain

        Ce n’est pas un débat, il s’agit d’études sérieuses et les conclusions sont claires : les fumeurs rapportent plus qu’ils ne coûtent.

        Je suis convaincu que vous menez un combat humanistes et que vos conseils – tous vos conseils – méritent d’être suivis.

        Il faut toutefois rester honnête si l’on veut convaincre : le coût sociétal des fumeurs n’est pas le bon combat. Leur mort prématurée me semble être une bien meilleure approche.

        Bien à vous.

        1. Statuquo

          Sylvain à condition que toutes ces maladies puissent être directement liées au tabac (sans aucun facteur externe qui aurait pris la place)
          Aucune étude ne peut affirmer cela : on se doute bien que ça peut être ça –
          Mais pourquoi pas le dioxyde de carbone ou le souffre des voitures ? le problème des peintures d’appartements – d’employés exposés à des substances nocives ou méconnues.

          En gros aucune étude ne prouve que c’est le tabac qui est directement responsable il est décrit comme un facteur fortement favorable au développement de ces maladies.

          jusqu’au jour où tu lis les écrits de personnes vivant en dehors des villes clopes au bec depuis 45 ans mais 88 ans et pète la forme…

          les facteurs exponentiels viennent des produits qui vous entourent en générale. Et non d’un seul, ça s’est faire l’autruche.
          donc arrête déjà Leclerc le café des bistrots les viandes dégueulasse à droite à gauche et après tu diras à d’autre d’arrêter pour le bien de tous.

          1. Patrick Auteur de l'article

            TOUTES LES ETUDES PROUVENT QUE LE TABAC EST UN FACTEUR AGGRAVANT des différentes pollutions et intoxications que nous pouvons subir.
            Bien sûr, tout fumeur de mauvaise foi pourra toujours à citer des exemples comme Sir Winston Churchill, grand buveur, grand fumeur, vivant une partie de sa vie à Londres (qui, pour expliquer à quoi il attribuait son énergie étonnante, aimait répondre : « No sport !), ministre à 80 ans, mort à 91 ans » !
            C’est oublier un peu vite toutes celles et ceux n’ayant pas connu la soixantaine, pour avoir mené la même vie !
            Continuez à vivre dans le déni, cette votre santé, votre vie, (peut-être) votre choix !
            Je ne vous dis pas comment vous devez vivre, je vous informe sur les réalités du tabac.
            Le fait que vous vous promeniez sur ce site, laisse penser que vous n’êtes peut-être pas si à l’aise que ça avec votre tabagisme…

  8. Monos

    Bonjour.
    Combien vous avez raison !
    Il y a même des données masquées que j’aimerais bien connaître (et le public aussi).
    Par exemple: le fabricant n’assure pas lui-même l’importation-distribution dans chaque pays. Ce sont des importateurs distributeurs qui le font. ..et leur part paraît difficile à connaître. Que ce soit pour la cigarette, le tabac à rouler, le cigare, pouvez-vous publier (ou communiquer) les marges en distinguant bien les parts de chaque « intervenant » et en particulier celles du fabricant et de l’importateur (celle du revendeur étant donc connue 8.19 cigarettes / 7 cigares) pour chaque catégorie de produit (cigarette, cigare, tabac à rouler).
    Merci

  9. Régis

    Bonjour, tous ces chiffres sont très intéressants. A-t-on des statistiques sur la part que représentent les ventes de tabac, ou le bénéfice si disponible, sur l’ensemble de l’assortiment des différents types de buralistes (Buralistes, Bar tabac FDJ, Bar tabac épicerie fdj etc.). Merci beaucoup. Régis

    1. Patrick Auteur de l'article

      Bonjour,
      il n’y a plus de vente en dehors des bureaux de tabac, c’est interdit.
      Tous les buralistes travaillent sous contrat avec l’état.

  10. sylvie

    oui c’est sur
    depuis l’interdiction du tabac dans les lieux public je ne vais plus au restaurant etc, alors avant je prenais presque tts mes repas au resto

    1. Patrick Auteur de l'article

      Et combien de gens, comme moi, n’allaient plus au restau pour éviter de s’enfumer, de revenir avec les cheveux, les vêtements qui puent le tabac et la fumée.
      Non seulement, je retourne avec plaisir au restau, mais beaucoup de fumeurs apprécient également !

  11. Olivier

    Au fait je ne fait absolument pas l’apologie du tabac, mais certains commentaires que j’ai pu lire ici me font monter dans les tours.

  12. Olivier

    au fait voici le trou de la sécu:
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/06/mauvaise-nouvelle-le-trou-de-la-secu-se-recreuse_3425594_3234.html
    Dans mon post précédent, j’ai oublié certains aspects. le fumeur en allant prendre ses cigarettes:
    – peut aller boire un café
    – chercher le pain, le journal, faire l’essence etc….
    Dans l’absolu il demandera, si un non fumeur dans la maison, d’aller faire les choses citées ci dessus.
    Depuis que la cigarette n’ est plus autorisée dans les endroits dit: publics ( je ne parlerai que des restaurants, troquets) la baisse de fréquentation à augmenter.
    ETC……….
    Bref tout ça pour dire que le fumeurs ne génèrent pas que du déficit à la sécu (reste quand même à prouver par A+ B que se soit nous qui le creusons) ils génèrent des profits aussi. j’en profite, je suis moins souvent malade que beaucoup de gens que je connais ( les non fumeurs).

  13. Olivier

    http://www.bfmtv.com/economie/tabac-coute-47-milliards-deuros-a-collectivite-rapporte-15-milliards-a-letat-403940.html
    le tabac participe aussi au financement des comptes sociaux: pas loin de 15 milliards d’euros de taxes diverses par an sur les cinq dernières années selon la Cour.

    Je suis fumeur et alors, c’est mon problème. maintenant supprimons définitivement le tabac en France, impossible, manne financière pour l’Etat qu’on le veuille ou non. Emplois directs et indirects du tabac sur le territoire = combien de chômeur supplémentaire? On pourrait parler aussi de l’alcool, là aussi! A une différence près, l’alcool peut tuer sur le champ, pas obligatoirement à petit feu. je continue, les gaz nocifs des échappements de véhicules dans les grandes agglomérations! A un moment donné, il va falloir arrêter! Avec ce genre de discours les pouvoirs publics pour se donner bonne conscience et rester copain avec les anti-fumeurs, l’Etat augmente le prix, donc les taxes, et réduit les chiffres. Malheureusement le nombre de fumeurs augmentent ( attention je ne dis pas non plus que c’est une bonne chose) mais surtout l’économie parallèle ( trafic, achat hors frontière) Voilà ce que génère les discours contre les fumeurs. Pour donner un petit exemple, simple et concret: Andorre, 2 cartouches achetées lucky = 40 euros et en cadeau une bouteille de cognac bien français! Ca veut tout dire. Le tabac est une saloperie, au même titre que l’alcool. (je ne bois pas)

    1. Patrick Auteur de l'article

      Pour la participation aux « comptes sociaux », sachez que le coût du tabagisme pour la société est bien plus élevé qu’il ne rapporte.
      La France est le plus gros consommateur de psychotropes… et de cannabis malgré une politique des plus répressives en Europe.
      Sûr que nous avons un problème d’éducation !
      Quelqu’un bien dans sa peau n’a pas d’addiction, ni tabac, ni alcool, ni autre.
      Le tabagisme est révélateur d’un mal-être, comme n’importe quelle drogue.
      Je parle bien d’addiction et pas de consommation occasionnelle.
      Jouer sur le prix du tabac plait effectivement à certaines associations dont certaines plus ou moins puritaines.
      A mon avis, ce n’est pas la bonne voie, ça précipite les pauvres dans la précarité et ça développe les trafics.
      Après, je ne porte pas de jugement sur les fumeurs.
      Je suis là pour aider ceux qui veulent en sortir…
      Et vous, qu’est-ce qui vous a amené sur ce site ?

  14. Pieric

    Bonjour,
    Je suis buraliste, et franchement j’aimerais bien avoir autant de marge! Et mes confrères également…
    Pour buraliste, c’est simple, 6,8% BRUTE sur le montant global de la commande …

  15. Charon

    Bonjour, j’aimerais beaucoup savoir d’où tu sors ce rapport de 100 pour 230 quand aux taxes perçues par l’Etat et ce que coûte les frais annexes en arrière plan. Tu pourrais m’aiguiller là dessus s’il te plait?

    1. Patrick Auteur de l'article

      A la date à laquelle j’ai écrit cet article, je me reposais sur une étude aujourd’hui obsolète.
      Les derniers chiffres indiquent un cout global de 47 milliards d’euros pour la société, lorsque les ventes du tabac rapportent 15 milliards d’euros à l’état.
      Vous rectifierez : lorsque l’état encaisse 100, le tabagisme coute 313 à la société.
      Les cigarettiers, et fumeurs nous coûtent très cher !

  16. Yeta

    Le fumeur coute très cher à la société, mais beaucoup moins longtemps, car sa retraite il l’a payé mais il n’en profitera pas longtemps, mais effectivement cela rapporte beaucoup à l’industrie du tabac.

  17. lorain

    je suis non fumeur mais je connais des personnes issues du monde des buralistes et j’ai eu l’occasion de regarder une de leurs factures petit 1/ le taux de 8,19 % est un montant brut il faut enlever un peut plus de 2% de rente viagère pour la retraite + une cotisation pour avoir le droit de vendre du tabac eh oui c’est comme ça il faut savoir de quoi on parle.C’est vrai un fumeur a un cout mais parlons un peut de celui qui achete son tabac en dehors de la france et qui se fait soigner chez nous et le jour ou le tabac sera interdit en france ce que je ne crois pas est ont près à payer encore plus d’impots sans parler du cout social de la filiale des employés des fabricants en france les commerciaux ceux qui cultivent et les employés des buralistes le problème ne se situe pas au nivaux de la france mais de l’europe,alors de grace abordons les vrais sujets et ne parlons pas dans le vide

    1. Patrick Auteur de l'article

      Loin de moi, l’idée de stigmatiser les buralistes.
      Cet article ne fait qu’expliquer la répartition et la façon de calculer le prix d’un paquet de cigarette, ce que peu de français connaissent.

    1. Patrick Auteur de l'article

      Bien entendu, le fumeur idéal fume deux paquets par jour depuis l’âge de 18 ans (14 maintenant !), jamais malade et meurt d’une crise cardiaque en fêtant son départ à la retraite !
      Faut pas rêver, le fumeur coute très cher à la société !
      Quand le tabac rapporte 100, le pays dépense 313 du fait du tabagisme.
      Seule l’industrie du tabac est gagnante dans l’affaire.

  18. enfumé

    C’est une hypocrisie de plus. Tout le monde sait que le tabac apporte beaucoup d’argent à l’état, le cancer aux laboratoires, et si décès il y’a, pas de retraite à payer. Si le tabac est nocif, (et j’en suis persuadée), pourquoi ne pas l’interdire!.Pourquoi taxer la fumée également puisque placé veut taxer les mégots

    1. Patrick Auteur de l'article

      Effectivement, le client idéal serait un fumeur de 2 à 3 paquets par jour, jamais malade, qui meurt le soir de sa mise à la retraite !
      Mais le tabagisme augmente les problèmes de santé, frais dentaires,les arrêts maladie, les incendies, etc.
      Il faut savoir que lorsque le tabac rapporte 100 à l’état, le cout des dépenses liées au tabac est considérablement plus élevé, de l’ordre de 313 !
      Quant à interdire drogue, tabac, alcool, c’est la porte ouverte au trafic, vous le savez bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désirez-vous réussir à vous libérer du tabac sans effort?
Avec l'aide d'un tabacologue diplômé de la faculté de médecine Paris VII
Répondez à 5 courtes questions et je vous envoie gratuitement mes premiers conseils