Tabacologie, rôle du tabacologue dans votre arrêt du tabac

Le rôle du tabacologue et la nature des conseils qu’il peut vous prodiguer sont encore trop mal connus du grand public, et malheureusement d’un nombre encore important de médecins généralistes, persuadés qu’un peu de volonté et un patch doivent suffire pour arrêter de fumer !

Faites appel à un tabacologue diplômé !

Pour arrêter de fumer dans de bonnes conditions
faites appel à un tabacologue diplômé.
Photo BETE EGB MarioneteSaude

Le tabacologue et le tabagisme

Le rôle du tabacologue est assez mal connu tant des professionnels de santé que du grand public.
Nombre de médecins non formés à tabacologie pensent aider leurs patients en leur prescrivant, par exemple, du Champix® (tartrate de varénicline), très à la mode en ce moment.

Face à ce comportement, dû en partie à la pression des laboratoires pharmaceutiques, nombre de fumeurs vont rechuter pour n’avoir pas eu une prise en charge de leur tabagisme dans sa globalité.
C’est catastrophique.

Peut-être avez-vous déjà fait plusieurs tentatives, suivies de reprises du tabagisme, vécues comme autant d’échecs, avant de vous décider à consulter un tabacologue.

Vous étiez assez motivée pour arrêter de fumer dans de bonne conditions en consultant un tabacologue.
Vous risquez de rechuter et de vous enferrer dans l’idée que vous ne pourrez jamais y arriver.
Vous risquer de vous enfermer définitivement dans le déni (Moi, je m’arrête quand je veux !).
Tout ça pour avoir voulu arrêter seule ou en demandant conseil à votre généraliste et non à un tabacologue.

Défumer, ou retrouver la joie de vivre libre

Défumer, ce n’est pas seulement arrêter de fumer sa cigarette.
Défumer, c’est réorganiser toute sa vie sans le tabac.

Réorganiser sa vie sans le tabac, ça veut dire revoir ses habitudes alimentaires, gérer ses émotions et son stress sans avoir besoin de la béquille que constitue la cigarette.

Tabacologue, une profession mal connue

Il faut donc une approche globale de l’individu par un praticien diplômé en tabacologie, qu’il soit médecin ou non (il existe des médecins tabacologues, des tabacologues non-médecins, des infirmières tabacologues, des sage-femme tabacologues).
Il est nécessaire que le praticien connaisse parfaitement les mécanismes de l’addiction, les mécanismes mis en place et entretenus durant de longues années par le fumeur tels que les réflexes de Pavlov ou de Skinner.

Un tabacologue diplômé a reçu une formation spéciale en suivant les cours à la faculté de médecine.
Il est titulaire du Diplôme Inter-Universitaire (D.I.U.) de tabacologie et d’aide au sevrage tabagique.

Le tabacologue peut avoir plusieurs missions :

Prévention du tabagisme

Le tabacologue a un rôle important dans la prévention du tabagisme, notamment auprès des jeunes.

Sa formation lui permet d’apporter une information claire et fiable mettant à mal un grand nombre de rumeurs colportées dans des livres d’apparence sérieuse ou sur des sites internet qui se mêlent de parler du tabac sans en avoir les compétences.

Une bonne prévention vous aide à comprendre que contrairement à la propagande des lobby du tabac, vous n’avez plus la liberté de fumer, mais l’obligation de fumer.

Formation

Le tabacologue a un rôle de formateur auprès des auxiliaires de santé non formés à la tabacologie, notamment en entreprise.

Thérapie

Le tabacologue a enfin un rôle de conseil, de guide, pour vous aider en tant que fumeur/se à vous extraire de la dépendance tabagique.
Son rôle dans ce domaine est essentiel pour vous aider à retrouver confiance en vous et en votre capacité à surmonter cette dépendance.
La qualité de la relation patient/tabacologue est essentielle pour mettre en place les stratégies adaptées à votre cas de fumeur/se.

Le tabacologue : un guide

J’insiste sur le rôle de guide.

Chaque fumeur est un cas particulier.
Le tabacologue, au travers de tests et examens, dresse votre profil de fumeur/se et vous propose, en fonction de ce profil, un certain nombre de stratégies possibles.

En dernier ressort, c’est vous la fumeuse, le fumeur, qui choisirez la stratégie qui vous paraîtra la mieux adaptée à votre personnalité.
J’insiste tout particulièrement sur cet aspect de la relation avec le tabacologue.

Des sondages prouvent que les femmes notamment, dans leur majorité, veulent se sortir seules de leur tabagisme.
C’est dommage, mal informée, sans bonne stratégie, mal préparée, vous risquez une prises de poids non maîtrisée… ce qui rapidement, risque de vous conduire à la reprise du tabac.

L’aide que peut apporter le tabacologue, ne vous vole en rien votre victoire !
C’est bien vous qui aurez réussi
, même si le tabacologue vous a aidée à comprendre ce qu’est votre tabagisme et les voies possibles à emprunter pour vous en sortir !

Rêve de fumeur

Le rêve de tout fumeur est de trouver la pilule magique qui vous arrêtera de fumer.
Vous voulez souvent que le tabacologue arrêt votre tabagisme pour vous :
Le rêve du vaccin anti-tabac !

La varécicline (Champix)ou le Bupropion (Zyban) ne règlent pas les raisons pour lesquelles vous êtes devenus fumeuse, fumeur, ni les raisons pour lesquelles vous avez continué à fumer.

Le tabac, la cigarette se sont immiscés, dans votre vie toute entière, dans vos moments les plus intimes, à votre insu quelquefois.
Le tabacologue saura vous montrer cette emprise et comment la déjouer.

Le tabacologue et les consultations de tabacologie

C’est pourquoi, les consultations de tabacologie sont programmées, dans la stratégie de défume, à un rythme adapté à votre évolution dans votre sevrage tabagique/
Votre « défume », véritable apprentissage à vivre sans tabac !
T
out comme vous avez appris à fumer (rappelez-vous, ça ne s’est pas fait tout seul !)
Combien d’efforts avez-vous fait pour apprendre à fumer ?
Vous allez maintenant apprendre à défumer.

Défumer ne veux pas dire « désapprendre à fumer », ça n’aurait aucun sens, on ne désapprend pas à marcher !
Défumer, c’est réapprendre à vivre sans le tabac.

Pour apprendre à fumer, des fumeurs vous ont guidé dans votre initiation au tabac.
Votre tabacologue vous guidera sur la voix de la défume !

Et vous comment percevez-vous le tabacologue ?
Où en êtes-vous dans votre tabagisme ?
Mes 11 conseils vous ont-ils aidés ?
Dites votre expérience en commentaire, elle sera utile à tous, à vous en premier !
Exprimer votre ressenti par écrit est très bénéfique, en matière d’arrêt du tabac.

10 reflexions sur “Tabacologie, rôle du tabacologue dans votre arrêt du tabac

  1. chris

    Bonjour je suis enceinte de 3 mois et grosse difficultes darreter de fumer sachant que jai du arreter mon traitement donc mon anti depresseur dans deux jours rendez vous avec un tabacologue jespere quil pourra maider

    1. Patrick Auteur de l'article

      Bonjour,
      c’est sûr que ce n’est pas le plus facile quand on est déjà enceinte, avec toute la charge émotionnelle qui entoure l’évènement.
      De toute façon, en dramatisant, ça ne va pas vous aider !
      Voyez la perspective d’arrêter de fumer comme un bonheur et non une contrainte.
      Voyez tous les côtés positifs d’être non-fumeur.
      Souvent, le fait de réaliser que le tabac n’apporte rien, que tout ce qu’on fait avec une cigarette, peut se faire sans, suffit à tourner la page.
      Le pire est d’imaginer devoir s’amputer d’un plaisir (le tabac) pour le bien d’autrui (la santé de mon enfant).
      Faites la liste de ce que vous apporte vraiment chaque cigarette, sans tricher.
      Vous allez bien vite intégrer que cette fichue cigarette n’est qu’une imposture et qu’en toute circonstances, vous seriez mieux sans.

  2. jeannie

    A quelques jours de mon arrêt, je prends connaissance de vos impressions, toutes différentes. Celles de Christophe me motive davantage et m’encourage dans cette quête de liberté tabagique.

    Bravo à tous même si ce n’est pas tous les jours faciles.

    Jeannie

  3. Christophe

    Me voilà après 7 mois d arrêt. Eh oui même pas une seule !
    J avoue des moments durs ou j aurais aimer re-fumer. Aujourd’hui ces moments on presque disparus et quand ils réapparaissent cela ne dure que 5 à 10 secondes.
    Ma seule motivation à été de me dire que fumer n apporte rien, même une ! Elle ne fait que démotiver et après l avoir fumer on regrette.

    @ Sophie
    Je pense que tu as encore la possibilité de te reprendre car deux jours à côté de deux mois ce n est rien. Il faut juste laisser un peu de temps au temps. J ai fumé pendant presque 35 ans à raison de deux paquets par jour durant les 20 dernières années.
    Bon courage
    Christophe

  4. Sophie

    Arrêt pendant 2 mois avec des patch et une énorme motivation , j.ai rechuté depuis 2 jours car marre d’être déprimé, et besoin de réconfort pour tous les petits soucis du quotidien . Je suis énormément déçue et pas moins déprimée …

  5. Christophe

    Bonjour,
    Également en arrêt depuis 10 semaines, une très forte envie de fumer depuis quelques jours vraiment à deux doigts de craquer. J ai tout de même réussi à ne pas fumer mais je ne sais trop comment réagir. Cette situation est du un problème au travail.
    Christophe

    1. Patrick Auteur de l'article

      Il m’est difficile de répondre dans le cadre des commentaires.
      Même si je comprends vos difficultés, vous savez que refumer ne règlera pas votre problème de travail, continuez à vous motiver. Une envie ne dure pas longtemps.
      Méfiez-vous d’un possible épisode dépressif dû au manque d’Imao que vous trouviez dans la fumée de cigarettes.
      Je ne peux que vous conseiller de consulter un tabacologue pour passer ce cap difficile.

  6. Marie

    bonjour

    arret depuis 8 semaines, apres 35 ans de tabac et 30 cigarettes/jour

    pendant 7 semaines, ça m’a paru plus facile que je ne l’aurai cru….mais bizarrement depuis 8 jours, très fortes envies….à 2 doigts de caquer !

    j’espère que cette période difficile va passer rapidement !

    Marie

    1. Patrick Auteur de l'article

      Avez-vous suivi mes conseils pour arriver à ce beau résultat ?
      Il y a effectivement des périodes plus difficiles par moment.
      Il faut renforcer votre motivation en reprenant les conseils.
      Y a-t-il eu un événement nouveau, un stress qui peut motiver cette difficulté ?
      Avez-vous consulté un tabacologue pour vous accompagner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désirez-vous réussir à vous libérer du tabac sans effort?
Avec l'aide d'un tabacologue diplômé de la faculté de médecine Paris VII
Répondez à 5 courtes questions et je vous envoie gratuitement mes premiers conseils